Surveillance chiens et enfants

chiens-enfantCe conseil est donné fréquemment : surveillez vos chiens et les enfants quand ils sont ensemble. Les éleveurs mettent en garde les parents en leur disant de : « ne pas laisser le chien seul avec les enfants, peu importe la race ». Les vétérinaires conseillent de : « ne jamais laissez un chien et un enfant dans la même pièce ». Les éducateurs canins expliquent que : « tous les chiens peuvent mordre, il faut donc surveiller votre chien lorsque vous avez des enfants ». Tout le monde connaît le refrain. Alors pourquoi ça ne fonctionne pas ? Pourquoi il y a t’il environ 800 000 américains qui consultent chaque année un médecin pour des morsures de chien, dont plus de la moitié concerne des enfants âgés de 5 à 9 ans ?

Les morsures ne proviennent pas toujours d’une négligence comme le fait de laisser Fido s’occuper du bébé pendant que maman fait les tâches ménagères sans se soucier de l’enfant. En fait, sur les centaines de consultations concernant des morsures de chien, dans 95% des cas le parent se tenait à moins d’1 mètre de l’enfant et voyait le chien et l’enfant quand celui-ci a été mordu. Les parents surveillent. Le problème n’est pas le manque de surveillance. Le problème est que personne n’a appris aux parents ce qu’ils devaient surveiller.

Les parents n’ont généralement pas reçu d’enseignement sur ce qui constitue un bon langage corporel du chien et ce qui constitue une situation d’urgence entre le chien et l’enfant. Les parents n’ont généralement pas la connaissance de la série d’indices corporels prévisibles qui indiquent que le chien peut mordre. Et ce qui complique encore les choses, la plupart des parents restent perplexes sur les bonnes intentions de l’enfant et ne parviennent pas à voir quand un chien présente des signes de stress. La bonne nouvelle est que tout cela est facile à apprendre ! Nous pouvons tous nous améliorer.

Voici une liste simpliste qui devrait vous aider à améliorer vos compétences de surveillance :

  • Surveillez le langage corporel du chien. Le bon langage corporel du chien doit être détendu, lâche et « ondulé » (wiggly). Regardez les courbes que forme le corps de votre chien quand il est autour d’un enfant. Un raidissement et un blocage chez le chien ne sont pas des bons signes. Si vous voyez votre chien se crisper, ou s’il se déplace en haletant et en retenant son souffle (il s’arrête d’haleter), vous devez intervenir. Ce sont les premiers signes qui indiquent que votre chien n’est pas à l’aise.
  • Surveillez les comportements inappropriés de l’humain. Il faut intervenir si votre enfant grimpe ou tente de monter sur votre chien. Il faut intervenir si votre enfant tire les oreilles, la queue, lèvent les babines ou pousse de quelque façon que ce soit le chien. Ne vous émerveillez pas devant la patience d’ange que fera preuve votre chien s’il est prêt à tolérer toutes ces singeries. Et s’il vous plaît, ne publiez pas de vidéo sur Youtube ! Soyez reconnaissants que votre chien ait une bonne inhibition de la morsure et intervenez avant qu’il soit trop tard.
  • Surveillez les trois signaux de stress facilement observables chez votre chien. Chacun d’entre eux indique que vous devez intervenir et séparer l’enfant et le chien :

– Le bâillement en dehors du contexte de l’éveil
– Les yeux en demi-lune. Cela signifie que vous devriez voir le blanc des bords extérieurs des yeux de votre chien.
– Se pourlèche les babines en dehors du contexte de l’alimentation.

  • Surveillez les comportements d’évitement. Si votre chien s’éloigne d’un enfant, il faut intervenir pour empêcher l’enfant de poursuivre le chien. Un chien qui choisit de s’éloigner fait un excellent choix. Il dit : « Je n’ai pas vraiment envie d’être dérangé, alors je m’en vais ». Toutefois, lorsque vous ne parvenez pas à respecter son choix et que vous permettez à votre enfant de continuer à le suivre, il est probable que le prochain choix du chien sera : « Puisque je ne peux pas sortir, je vais grogner ou mordre ce gamin afin de l’éloigner ». S’il vous plaît, ne forcez pas votre chien à faire ce choix.
  • Ecouter les grognements. Je ne compte plus les fois où j’ai entendu des parents dire : « Oh, il a grogné tout ce temps mais nous n’avons pas imaginé qu’il allait mordre. » Le comportement du chien, y compris l’agression, est sur un continuum. Pour les chiens, grogner est un signe d’alerte précoce de l’agression. Tenez en compte. Si le grognement ne fonctionne pas, le chien pourra aller plus loin en claquant des dents ou en mordant. Le grognement est un indice qui demande une intervention immédiate entre le chien et l’enfant.

Pour les propriétaires d’animaux, en particulier ceux qui ont aussi des enfants, merci de surveiller votre chien ! Etant éducateur canin et mère de 2 enfants, je sais que ce n’est pas facile de jongler avec les chiens et les enfants. Il faut donc faire preuve de patience, de compréhension et de beaucoup de surveillance.

Voici quelques indices prévenant une agression :

En complément :
http://adcanes.fr/enfant-sans-surveillance-danger/
http://adcanes.fr/echelle-dagression/

Source : Robin Bennetthttp://www.robinkbennett.com

4 Comments

  1. Bravo! C’est très bien de le rappeler! Moi-même qui suis grand-mère de 2 enfants en bas âge et propriétaire d’un Berger belge de 9 mois, je suis toujours attentive à cela. Ma chienne est très affectueuse et elle est plutôt ce qu’on appelle une bonne pâte, mais je n’oublie jamais qu’elle est un animal, et peut donc être imprévisible.

    Cdlt, Claude

  2. Excellent rappel

  3. Merci pour la piqûre de rappel !! Article extrêmement bien fait. Bravo ! 😉

  4. je n’avais jamais vu cette vidéo… je ne parle pas anglais mais les images m’ont choquées!! Comment peuvent(ils encore filmer après ce qu’il se passe??!! Pauvre chien, pauvre gosse….

Comments are closed.

Copyright © 2013 Ad Canes