L’odeur de nos chiens

Chien_truffe_mLe sens de l’odorat du chien est 1000 fois supérieur au notre, le chien utilise les informations liées aux odeurs dans de nombreuses tâches d’identification.  Les humains ont un odorat nettement moins sensible et de manière générale les odeurs ont tendance à être enregistrées inconsciemment, même si elles produisent souvent des réactions émotionnelles. Dans certaines circonstances (odeurs ciblées) les humains ont un degré raisonnable de précision dans la reconnaissance des odeurs des êtres vivants. Mais les humains peuvent ils identifier leur chien simplement par leur odeur de la même façon que les chiens peuvent les identifier ?

D’après une étude qui suggère que les parents humains savaient reconnaître leur enfant par leur odeur, des chercheurs ont tenté de déterminer si les humains pouvaient identifier leur propre chien par leur seule odeur. Cette étude a été menée par les psychologues Deborah Wells et Peter Hepper de l’Université Queens à Belfast en Irlande du Nord, et publiée dans la revue Perception.

Pour cette étude, l’odeur du chien cible provenait d’une couverture de flanelle qui a été placé dans la couchette du chien pendant trois nuits consécutives. Aucune autre literie était à la disposition du chien et tous les chiens de l’étude n’ont pas dormi dans la même chambre que leur propriétaire. Les vingt-six propriétaires de chien ont ensuite été invités à sentir la couverture qui a été imprégnée de l’odeur de leur propre chien et une autre qui avait l’odeur d’un chien inconnu. Ce chien inconnu a été choisi pour être aussi proche que possible du chien du participant en termes de race et de sexe sans que l’âge du chien ne diffère de plus de 18 mois. Pendant l’essai, les propriétaires de chien avaient les yeux bandés pendant qu’ils sentaient les couverture pour ne pas que la couleur des poils de chien incrustés dans la couverture serve de repère. Les propriétaires ont été autorisés à poursuivre leurs “reniflements” aussi longtemps qu’ils le souhaitaient afin de répondre à ces trois questions : “Quelle est l’odeur la plus forte ?“, “Quelle est l’odeur la pus agréable ?” et “Laquelle de ces couvertures appartient à votre chien ?

Les résultats ont été tout à fait remarquables car la plupart des participants, c’est à dire 88,5%, ont été en mesure de reconnaître l’odeur de leur propre chien. Bien que les expérimentateurs s’attendaient à ce que les propriétaires de chiens considèrent l’odeur de leur propre chien comme moins forte et plus agréable qu’un chien inconnu.

Les chercheurs résument leurs résultats en disant : “L’exposition quotidienne au chien peut entraîner chez les propriétaires un apprentissage inconscient de l’odeur de l’animal. Fait intéressant, avant l’étude la plupart des sujets étaient quelque peu sceptiques quant à leur capacité à identifier avec précision l’odeur de leur propre chien. Cependant, les résultats indiquent que les propriétaires sont plus conscient des odeurs particulières de leur compagnon qu’ils ne le croient“.

Une information totalement inutile, donc indispensable !

Source :
Deborah L. Wells and Peter G. Hepper  (2000). The discrimination of dog odours by humans. Perception, 29, 111 – 115.

http://www.psychologytoday.com/…/own-dogs-scent-alone?

5 Comments

  1. Je voudrais 2 précisions : les chiens testés étaient ils de la même race et vivaient ils dans le même environnement ? Merci, bonne journée

    1. Le chien inconnu était très proche du chien testé en termes de race, sexe et âge (plus ou moins 18 mois). Il n’est pas précisé que les 26 chiens étaient de races différentes et je ne suis pas certains que ce soit important.

      1. Chaque race à son odeur et le milieu dans lequel les chiens vivent est également très important

        1. Les détails se trouvent dans l’article que j’ai cité en source :

          “Les chercheurs craignaient que ce ne soit peut être pas l’odeur du chien que les propriétaires reconnaissaient, mais l’odeur de leur maison. Pour contrôler cela, ils ont mené une seconde expérience dans laquelle une couverture a été pendue dans la pièce où le chien dormait habituellement. Lors de l’essai effectué dans les même conditions, en comparant la couverture imprégnée de l’odeur de leur maison et une couverture qui portait l’odeur d’une maison inconnue, ils ont été incapables d’identifier avec précision quels étaient les odeurs appartenant à leur maison.”

          La race, l’âge, le sexe et l’environnement ont donc été contrôlés.

          Cette étude date de 2000, je l’ai reprise juste pour sa fantaisie et non pour sa pertinence.

          1. Merci pour toutes ces précisions, bon dimanche.

Comments are closed.

Copyright © 2013 Ad Canes