Les mâles sont ils plus agressifs que les femelles ?

agressdogLes croyances sur le comportement canin surviennent souvent parce que nous généralisons à partir de nos observations et nos croyances sur le comportement humain. Chez les humains, les statistiques sont claires. Les hommes sont plus susceptibles d’être impliqués dans des agressions physiques et de faire plus mal physiquement que les femmes. Les hommes sont également plus enclins à s’engager dans des comportements criminels violents et à opter pour des emplois dans lesquels la violence est présente, comme l’armée ou la police. Beaucoup de gens extrapolent simplement à partir de ce constat et associent les faits liés à l’homme aux chiens. Ainsi, la plupart des gens semblent croire que les chiennes font de meilleurs animaux de compagnie, selon les éleveurs il est même assez commun d’entendre des acheteurs potentiels demander expressément une “douce fifille”.

Comme chez les humains, les différences liées au sexe dans les actes d’agression et leur prévisibilité n’est pas une question facile pour les scientifiques concernant les chiens. Des preuves suggérant que les chiens mâles sont plus agressifs sont cohérentes avec le fait que le comportement agressif peut être déclenché par la testostérone, la principale hormone sexuelle mâle. Dans les agressions entre chiens, il est vrai que les chiens mâles ont des postures plus menaçantes et se défient plus que les femelles, même si cela est largement ritualisé dans le but d’établir un ordre social. Si cela peut être troublant et embarrassant pour les propriétaires respectifs, les blessures graves sont rares.

Les chiennes sont moins menaçantes mais dans l’ensemble sont plus indépendantes, entêtées et territoriales que leurs homologues masculins. Les femelles sont en réalité beaucoup plus attentives à exercer leur domination alors que les mâles peuvent pardonner une transgression occasionnelle du protocole canin ou la non-reconnaissance de leur statut, ce que les femelles ne font pas. Cela explique pourquoi les véritables bagarres sont plus susceptibles d’éclater entre deux femelles et se produisent souvent sans avertir longtemps à l’avance. Ces bagarres entre femelles sont une affaire où “tout les coups sont permis”, contrairement aux bagarres ritualisées des mâles qui incluent surtout des claquements de dents devant l’adversaire ou l’utilisation de morsures inhibées qui cherchent plus à menacer qu’à mutiler.

Dans les agressions de chien envers l’humain, ce qui est beaucoup plus préoccupant pour nous, les chiens non castrés sont plus susceptibles d’être impliqués dans les cas de morsure. En outre, puisque les chiens mâles sont plus imposants, ces morsures peuvent être plus graves. Une étude commandée par le National Center for Injury Prevention and Control (centre national américain pour la prévention et le contrôle des traumatismes) a observé les cas de morsures mortelles de chiens et a constaté que les chiens mâles étaient 6.2 fois plus susceptibles de mordre mortellement quelqu’un, et que les chiens non castrés ont été 2.6 fois plus susceptibles d’être impliqués dans des attaques que les chiens castrés.

La plupart des cas de morsures entre les chiens mâles et les humains se portent surtout sur des problèmes de leadership et de contrôle entre le chien et l’humain, mais comme dans les cas d’agressions entre chiens il y a généralement assez d’avertissements et de menaces avant que l’agression physique ne se produise. Les chiens mâles et femelles sont également susceptibles de menacer ou de mordre si la possession d’un aliment ou d’un objet convoité est en jeu. Une femelle est moins susceptible de mener une guerre de domination qui dégénère en agression avec un être humain, mais les femelles peuvent être astucieuses et ingénieuses pour obtenir ce qu’elle souhaitent, et dans l’esprit humain elles sont perçues comme étant plus sournoises que les chiens mâles.

Les femelles qui viennent de mettre bas doivent défendre agressivement leurs chiots de tout ce qui peut les menacer. Il s’agit d’une utilisation complètement débridée de la force, car une mère de la gent canine fera tout pour protéger sa portée. La socialisation précoce à un nombre de personnes différentes permettra de réduire les probabilités d’une telle agression quand la femelle a une portée.

Malheureusement, il y existe encore un facteur de complications méconnue chez les chiennes qui semble les différencier des canidés sauvages et autres animaux domestiques. Qu’elles soient gestantes ou non, après l’ovulation les chiennes non stérilisées passent par une période de deux mois au cours duquel leurs corps est submergé par les mêmes hormones présentes au cours de la grossesse. Pour certaines chiennes cela va même entraîner des changements physiologiques qui imitent la grossesse, comme celles qui allaitent. Le problème est que dans les trois ou quatre dernières semaines de la grossesse nerveuse la femelle peut commencer à agir d’une manière étrange avec certains objets, comme des balles de tennis, des chaussettes, des peluches ou des chaussures. Typiquement, elles recueillent ces derniers et les cachent sous un lit ou un autre meuble. En outre, elles peuvent devenir très possessives et protectrices envers ces objets en grognant ou mordant quiconque s’y approche de trop près. Comme pour les chiennes qui ont une réelle portée, les chiennes bien socialisées sont moins sujettes à ce genre de comportement. Cependant, comme dans le cas de l’agressivité chez les mâles, la seule véritable mesure préventive est la stérilisation précoce.

Si ce problème ne se produit pas avec votre chienne, les méthodes comportementales ne résoudront pas l’agressivité. Les traitements hormonaux peuvent l’éliminer ou vous pouvez attendre que la situation s’arrange car généralement le problème se résout de lui-même en quelques semaines. Cependant, pendant le temps ou cette forme d’agressivité est probable, isoler la chienne pourrait être la meilleure solution. Tout du moins vous devriez éviter que les enfants ou les personnes non familiarisées avec la chienne ne s’approchent d’un tas de jouets, car la chienne peut traiter ceux-ci comme sa portée et les protéger férocement comme si elle protégeait ses véritables chiots.

stanley_corenStanley Coren est l’auteur de plusieurs ouvrages comme : Born to Bark; Do Dogs Dream? The Modern Dog; Why Do Dogs Have Wet Noses? The Pawprints of History; How Dogs Think; How To Speak Dog; Why We Love the Dogs We Do; What Do Dogs Know? The Intelligence of Dogs; Why Does My Dog Act That Way? Understanding Dogs for Dummies; Sleep Thieves; The Left-hander Syndrome

Source : http://www.psychologytoday.com/are-male-dogs-more-aggressive-females

Copyright © 2013 Ad Canes