Le chevauchement – bis

timthumbVoici un deuxième article sur le sujet du chevauchement écrit par Mark Berkoff concernant le chevauchement chez le chien qui complétera le premier que vous pouvez retrouver à cet endroit. Je précise que le terme « monte » a été utilisé pour décrire la simple monte d’un chien sur un congénère ou un objet, et le « chevauchement » désigne le mouvement de va-et-vient qui accompagne parfois la monte.

« Par une belle et chaude après-midi je regardais un groupe de chiens qui s’ébattait dans un parc. Soudain j’ai entendu le cri aiguë d’une femme suivi d’un martèlement de pieds, il n’y avait pas besoin d’aller chercher plus loin… C’était évidemment un chevauchement, ou peut être une monte. » Voilà ce qu’écrivait Julie Hecht dans son excellent article sur le chevauchement chez les chiens. En effet, le chevauchement choque souvent les personnes, d’ailleurs Julie a nommé son essai « H*umping ».

La monte ou le chevauchement chez les chiens fait partie de ces comportements dont les humains avancent beaucoup d’hypothèses mais dont nous ne savons pas grand chose. Des chiens vont monter d’autres chiens et d’autres animaux non humains (animaux) en adoptant une grande variété de positions, ainsi que les jambes de l’Homme et des objets tels que des ballons de plage, des seaux d’eau, des bols de nourriture, des oreillers et autres poubelles le plus simplement du monde. Vous pouvez l’observer par vous même, mais il n’est pas nécessaire d’en faire profiter un public. Parfois ils tiennent plus de 20 à 30 secondes et parfois ils vont juste sauter et glisser pour partir plus loin. Et la taille n’a pas d’importance.

Beaucoup d’humains se sentent embarrassés quand ils voient leur cher ami à quatre patte à monter et chevaucher dans les lieux publics, alors que ce comportement est une partie normale du répertoire comportemental d’un chien. Autant les mâles que les femelles montent et chevauchent, ces comportements apparaissent très tôt dans la vie d’un chien, en particulier pendant le jeu. La monte et le chevauchement ne doivent pas être considérés comme des comportements anormaux.

Le monte est surtout connu pour son rôle dans la reproduction, elle se produit également dans de nombreux autres contextes et états émotionnels. Les chiens montent quand ils sont excités et éveillés, et même quand ils sont stressés et anxieux. Sortez la laisse pour aller faire une promenade et Lassie commence à monter Toto. Vous rentrez chez vous après une longue journée de travail et Spot s’intéresse à votre jambe…

La monte pourrait être aussi ce que les éthologues appellent un comportement déplacé, ce qui signifie que c’est un sous-produit de plusieurs émotions conflictuelles. Pour certains chiens un nouveau visiteur à la maison peut provoquer un mélange d’excitation et de stress qui peut déclencher le comportement de monte. A la manière que nous pouvons nous retourner vers la télévision quand nous nous ennuyons, certains chiens développent l’habitude de chevaucher pendant les temps morts, et en profiter pour faire mieux connaissance avec un oreiller. La monte est également très fréquente pendant le jeu, tantôt pour attirer l’attention, un comportement affiliatif, ou quand un chien est surexcité. J’ai vu des chiens qui vont s’enflammer, profiter de son « doggy fit », courir ici et là, chevaucher un ami, puis une balle.

bienvenue

Qu’en est-il à propos de la domination et du chevauchement ? Dans un article récent sur le chevauchement, Peter Borchelt, Ph. D. comportementaliste certifié (CAAB) à New York, a noté que « la monte pourrait faire partie d’un ensemble de comportements associés à l’agression, tels que la posture haute, la garde de ressources, le regard direct, la menace ou se tenir bien droit. Mais la monte en elle-même ne démontre pas un statut. En soi, la monte ne veut pas dire grand choses. (cité dans Hecht, 2012).

Lors de mes propres études sur le développement et le comportement social chez les jeunes chiens, les coyotes et les loups, le chevauchement, les étreintes et la monte ne sont pas liés directement à de la domination, et n’ont pas été associé non plus à une éventuelle domination chez les coyotes sauvages que les étudiants et moi-même avons étudiés dans le Parc National de Grand Teton près de Jackson, dans le Wyoming.

Je me demande si dans certaines situations les chiens qui montent un autre chien le font surtout quand il y a d’autres chiens autour pour le voir. Il y a quelques années dans une étude détaillée sur les modes de miction chez les chiens que j’ai pu suivre facilement, j’ai découvert qu’ils faisaient souvent ce que j’ai appelé le « marquage à sec », ils soulevaient une patte mais n’urinaient pas. Quand j’ai regardé les situations sociales dans lesquelles cela se produisait il s’est avéré que le marquage à sec se produisait plus souvent lorsque d’autres chiens étaient autour plutôt que quand ils étaient seul. J’en ai conclu que la patte levée peut être un signal visuel révélateur qui dirait à un autre personne quelque chose comme « je viens de faire pipi ». Il serait intéressant de savoir si des chiens montent et chevauchent plus fréquemment quand d’autres chiens peuvent les voir, et si oui, peut être que dans certaines situations le chevauchement et la monte pourraient avoir un rapport avec la communication liée à une relative dominance.

De futures recherches seront également nécessaires pour déterminer combien de montes se font dans le but de chevaucher. Nous ne savons pas vraiment grand chose sur ces comportements, combien de fois ils sont liés entre eux pour savoir de manière générale ce que cela signifie.

Quand le chevauchement est un problème, que pouvez vous faire à ce sujet.

Le chevauchement et la monte sont ils des problèmes dont nous devons nous préoccuper ? La monte, ainsi que le chevauchement et la masturbation sont des comportements normaux selon l’ASPCA (et d’autres), bien que pour certains chien cela pourrait devenir une habitude compulsive comme courir après sa queue.

La grande question est : « Qu’est ce que la monte et le chevauchement signifie pour votre chien ? » Pour répondre à cette question il faut prendre en compte le contexte quand l’un ou l’autre ou les deux se produisent. Par exemple, qu’est-ce qu’il se passe avant la monte, à quelle fréquence et combien de temps ça dure ? Si la monte laisse penser que le chien est sous-stimulé peut être qu’il faudrait lui fournir d’autres activités mentales ou physiques. Si la monte suggère de l’anxiété, il serait bon d’augmenter le niveau de confort d’un chien lors d’une situation particulière, ou, si un chien est surexcité et va bousculer ou devient pénible au cours des interactions sociales avec des congénères ou des personnes, il serait bon d’encourager des interactions bénéfiques. Les propriétaires peuvent intervenir lors de la monte et le chevauchement en attirant l’attention du chien, en enseignant un autre type de comportement pour aider le chien dans ses interactions avec les autres.

Peut être que votre chien ne monte et chevauche qu’occasionnellement parce qu’ils aiment le faire et vous pouvez en rester là. Laissez-les être des chiens.

Comprendre la monte et le chevauchement.

Julie Hecht conclut son article comme suit : « Lorsque vous essayez de comprendre tout comportement, Marc Bekoff recommande de devenir un éthologue à la maison. » Prenez un papier et un crayon, regardez et notez ce qu’il se passe avant et après le comportement qui vous intéresse. Cela peut vous en dire plus que le comportement en lui-même. Cette technique peut vous aider à déterminer si un comportement doit être géré et s’il ne pose pas de problème.

« Si les chiens pouvaient parler, et ils le font à travers leurs comportements, ils nous demanderaient de ne pas imaginer de sens universel. Alors qu’est ce que le comportement de monte de votre chien essaye de vous dire ? »

« Tout compte fait, lorsque nous essayons de comprendre un comportement, nous sommes mieux servis par l’observation et la compréhension de sa source que par les histoires que nous avons tendance à nous dire à nous même et aux autres. »

De toute évidence, il n’y a pas qu’une seule explication pour le chevauchement et la monte. Le chevauchement et la monte sont des comportements normaux qui nous mettent mal à l’aise face à ce que les chiens font naturellement. Vous pouvez partir plus loin, prétendre que rien ne s’est produit, ou rire nerveusement ou, comme je l’ai écrit plus haut, laissez-les être des chiens. Une chose est sûre, si les chiens montent c’est qu’ils peuvent le faire.

Pour en savoir plus :

  • ASPCA Virtual Pet Behaviorist. “Mounting and Masturbation.
  • Bekoff, M. 1979. « Scent-marking by domestic dogs. Olfactory and visual components. » Biology of Behaviour 4, 123-139.
  • Bergman, L. “Canine Mounting: An Overview.” Applied Behavior / North American Veterinary Conference Clinician’s Brief, January 2012: 61-63.
  • Hecht, J. “H*mping: Why do they do it?” The Bark, June-August 2012: 70, 56-60.

Source : http://www.psychologytoday.com – traduit par Ad Canes.

2 Comments

  1. « Les propriétaires peuvent intervenir lors de la monte et le chevauchement en attirant l’attention du chien, en enseignant un autre type de comportement pour aider le chien dans ses interactions avec les autres. »
    Oui mais en pratique comment faire? Mon chien monte énormément s’en est parfois pénible pour sa « victime ». Comment lui suggérer autre chose?

  2. Bonjour.

    Pour interrompre le comportement vous pouvez faire un bruit sec, comme jeter des clés près du chien ou taper dans vos mains. Ensuite vous devez lui proposer une autre activité comme un jeu, un autre comportement contre friandise, une interaction quelconque, afin qu’il ne reproduise pas le comportement de chevauchement. A reproduire autant que possible jusqu’à la diminution, voir l’extinction du comportement.

Comments are closed.

Copyright © 2013 Ad Canes