Achetez local !

chihuahuaBien que nous préconisons l’adoption en première intention, certaines personnes préféreront acquérir un chiot chez un éleveur (ou un particulier) et nous respectons ce choix. Mais si l’origine d’un chien abandonné est souvent mal connu ce n’est pas dit que celle du chiot « moitié-prix » que vous allez acquérir chez un revendeur soit garantie.

Depuis l’entrée dans l’UE de la Slovaquie en 2004, des éleveurs peu scrupuleux exportent chaque année des milliers de Chihuahuas sans être inquiétés par les douaniers. La Lituanie et la Pologne ne sont pas en reste avec un marché noir de Caniches et de Bichons.

Les Chihuahuas, victimes de la mode européenne, valent 400 euros en Slovaquie et 2000 euros en France ou en Belgique. 60 000 Chihuahuas (au moins) traverseraient les frontières chaque année, le même nombre étant vendu sous le manteau. La plupart ne sont pas sevrés, âgés de 8 semaines environ et développent des troubles du comportement. Leur sort est entre les mains des vétérinaires peu regardant qui délivrent de faux papiers. Romana Brezinova, fondatrice du refuge Sloboda Zvierat qui se trouve en bordure de Bratislava, précise que les femelles sont épuisées par des saillies et des naissances à répétition et que leurs propriétaires s’en débarrassent à la moindre défaillance, les tuant ou les abandonnant.

S’il vous plaît, il est très important de prendre votre temps avant d’acquérir un chiot. Renseignez-vous sur l’éleveur et sur la provenance des chiots qu’il propose. Faites vous conseiller par le club de race du chien qui vous intéresse ou passez par le site de la SCC, même si ce n’est pas une garantie vous limiterez ainsi les mauvaises surprises. Faites en sorte de ne pas alimenter cet odieux trafic, pour vous, pour eux…

Sources : Libération, Animal Santé & Bien-être n°39

6 Comments

  1. Bonjour à tous les amoureux de la gente canine,
    Les Clubs de Race et la SCC, ne sont absolument pas fiables. La SCC encourage les particuliers à faire plusieurs portées sans se déclarer éleveurs en délivrant allègrement les LOF, du moment qu’elle a encaisser les 23 € par chiot pour la délivrance du certificat de naissance, elle se balance d’où vient le chiot.
    Quant aux clubs de race qui émanent de la SCC, il sont tenus pour la plupart par des particuliers, qui sont à des postes clefs du comité de race pour avoir des cartes de visite. Ils se foutent pas mal des éleveurs qui font du trafic de chiens, il y a des conflits d’intérêts énormes entre leurs fonctions pour certains en tant que juge ou au comité de la SCC. D’ailleurs, il n’y a qu’à voir que dans la plupart de certains clubs, il n’y a pas de professionnel vétérinaire ou dans l’éducation canine ou éleveur pour donner son avis sur la race en question. Des clubs de race refusent de dire qu’une race soit porteuse de telle ou telle maladie, ainsi on ment aux futurs propriétaires du chien ou chiot, au détriment de la race qu’ils sont censés prendre en charge. Car n’oublions pas ce SONT LES CLUBS DE RACE QUI DÉCIDENT DE DÉCLARER OU PAS UNE MALADIE PROPRE A UNE RACE. Et quand on sait que cela est fait sans l’avis d’aucun professionnel scientifique, là on rigole.
    Mais tout cela, le commun des mortels n’en est pas au courant.
    Allez je continue pour vous ouvrir encore plus les yeux, quand la SCC et le club de race acceptent pour une race comme le basset artésien normand de délivrer un titre initial à un chien mâle qui a été volé et qui avait au préalable un certificat de naissance provisoire (gardé pour son producteur). Alors là on demande à la SCC et au Club Français de Basset Artésien Normand et du Chien d’Artois, MAIS QUE FAITES VOUS ???? Eh bien, cela est facile, le chien volé l’a été par un juge stagiaire de la SCC et c’est sa fille et sa compagne qui utilisent ce chien (AFFIXE DU VAL DE LA MARCHE NAVIRE). En plus ce chien a obtenu son titre initial, une fois qu’il avait sailli une femelle LOF et que les chiots étaient nés. Tout cela de manière à pouvoir vendre plus chers les chiots car issus de parents soit disant LOF. Sauf qu’au moment de la saillie, le mâle n’avait aucun papier. Mais la SCC a tout validé, encaissé la déclaration de saillie sur un chien volé et un chien sans papiers de LOF. Puis elle a accepté de reconnaître le titre initial signé par le président du Club de Race. Bien sûr elle a pu ainsi encaissé l’argent de tous les LOF des chiots nés de cette union d’un chien batard et d’une chienne LOF. Bravo au club de race et bravo la SCC.
    Et cela n’est pas que dans le club de race du Basset Artésien Normand et du chien d’Artois, cela est très fréquent dans beaucoup de clubs de race. Quand à la SCC, elle est aussi fautive. Ces instances de la cynophilie sont en aucun un gage de garantie car il y a de la corruption et des conflits d’intérêts flagrant. J’ai fait des rapports à la SCC et au club de race pour dénoncer tout cela et bien d’autre encore.
    Dans le basset artésien normand, il y a une personne qui est toujours sur les podiums, qui représente la race au championnat de France et au Concours Général Agricole. Eh bien cette personne fait du métayage, il récupère des chiots sur des saillies qu’elle fait avec ses chiens mâles (qui sont primés lors de grands championnats car il connait les juges et chasse avec eux d’où un certain conflit d’intérêt). Et les chiots qu’il récupère, il les vend à son nom alors qu’il ne les a pas produit (AFFIXE DES ROSIERS D’ANJOU). Ainsi il fait de la revente de chiens. En plus, il fait plusieurs portées par an et ne se déclare pas éleveur comme le demande le Code Rural avec le décret de 1999. C’est vraiment de la concurrence déloyale et de la fraude aux cotisations sociales agricoles et aux Finances Publiques des Entreprises. Cette personne fait partie du comité du club de race. Dans ce comité, le président et le secrétaire agissent de même dans la concurrence déloyale et la concurrence déloyale.
    SAVEZ VOUS CE QUI M’EST ARRIVE POUR AVOIR DÉNONCÉ CES FRAUDES ET IRREGULARITES ?????
    Mon mari et moi mêmes avons été exclus à vie du club de race en question et sans conseil de discipline pour nuire à la cynophilie française. Nos chiens ne peuvent pas participer aux nationales d’élevage et au nationales d’utilisation. Et depuis peu, mes chiens ont été décotés par la SCC à la demande du club de race car il a tout pouvoir. Alors quand on dit qu’il faut se renseigner auprès des clubs de race et des la SCC. C’est faux, NOUS !!! NOUS SOMMES EN RÈGLE, TOUS NOS 9 CHIENS DE L’ELEVAGE VIVENT DANS NOTRE MAISON, NOUS PRÔNONS L’EDUCATION POSITIVE, NOUS NE TRICHONS PAS, NOUS NE VENDONS QUE LES CHIOTS QUE NOUS PRODUISONS mais à l’heure actuelle seuls sont reconnus les fraudeurs, les tricheurs qui sont sous des cartes de visite de club de race…….LOL

    EN CONCLUSION :
    – Déplacez vous chez le producteur de chien, surtout à l’improviste
    – Acheter un chiot est un engagement pour plusieurs années alors faites vous votre opinion par vous même,
    – Arrêter de faire confiance aux photos sur internet, qui peuvent avoir été juste mises en scène pour que vous croyez que le chiot est né à la maison et éduqué à la maison, alors que ce n’est pas le cas
    – Arrêtez d’acheter les chiots dans des foires ou salons de chiots (le plus souvent se sont des vendeurs qui n’arrivent pas à vendre depuis leur élevage et là, vous n’avez pas la possibilité de vérifier l’environnement de vie des premières semaines de votre futur compagnon, de plus il y a de la revente de l’étranger). Et puis l’achat d’un chiot doit être réfléchi et mûri, il ne doit pas se faire sous un coup de tête ou de foudre. C’est un engagement pour au moins 10 ans, ce n’est pas rien.
    – Arrêtez d’acheter en animalerie, les chiots sont carencés affectivement et en éducation par la mère en étant devant ces vitres comme des animaux de foire, le chien est un animal qui éprouve des émotions, ce sont elles qui dictent son comportement
    – Autre indice, si la puce ou transpondeur d’identification du chiot ne commence pas par 250, c’est qu’il n’est pas né en France mais à l’étranger. Voici le site des CODIFICATION MONDIALE DES TRANSPONDEURS (PUCES ÉLECTRONIQUES)
    http://catobjectif2000.free.fr/Codes%20transpondeur.htm
    – N’hésitez pas à téléphoner à la Direction Départementale de la Protection des Populations (ex DSV) du département de l’Eleveur (seulement valable pour les professionnels et pas les particuliers) pour savoir si l’Elevage a eu des soucis ou pas. C’est une instance publique, il faut qu’elle vous réponde.

    En vous remerciant de ne pas alimenter tous ces trafics au détriment du chien et des personnes qui œuvrent pour son bien être et sa protection.

    Angélique AHACHE LAGUIAN
    Représentante Légale de l’Elevage de Bassets Artésiens Normands DE LOU CHICOYE
    Présidente du nouveau club de race depuis juillet 2013 : CLUB DU BASSET ARTESIEN NORMAND

    1. Félicitations! pas d’autre mot et……….on continue de se battre!!!!!!

    2. Ce témoignage prouve que rien n’est garantie comme je l’ai précisé dans l’article, mais ce n’est pas suffisant pour en faire une généralité. Tous les clubs de race ne sont pas aussi laxistes et restent encore la meilleure source pour se renseigner sur les spécificités d’une race. Maintenant on peut toujours aller voir directement l’éleveur choisi et se faire sa propre opinion si on est quelqu’un d’avisé, c’est peut être même le meilleur moyen de ne pas se tromper.

      Dans tous les cas il ne faut pas se précipiter car les premiers moments de la vie d’un chien peut avoir un impact non négligeable sur son comportement, l’élevage doit donc être choisi avec précaution.

    3. Bonjour Angélique,

      Merci pour le commentaire ! Il est très complet ! Merci aussi à adcanes pour l’article. Il est évident que le monde du chien comporte trop de conflits d’intérêts. Exemple des concours de beauté ou si tu ne connais pas le juge même si ton chien est magnifique tu n’a aucune chance… D’ailleurs les concours de beauté n’aide vraiment pas le chien quand on voit les standard avec le berger allemand…

      Ou encore les fabricants de croquettes qui finance les écoles véto…

      Merci Angélique pour tes conseils. J’ai mis 6 mois avant de choisir mon éleveur. J’ai fais 4 élevages.

      Paul

  2. Potevin-Keller Florence

    Un seul mot : BRAVO !

  3. Bravo Angélique … et je rajouterai que tous les Eleveurs ne sont pas à mettre dans le même sac et que le marché parallèle franco-français est aussi impressionnant que les importations européennes … Oui, il existe des professionnels sérieux qui se battent tous les jours pour faire reconnaître leurs valeurs, leurs principes et leur Ethique.

Comments are closed.

Copyright © 2013 Ad Canes